Investissements et refinancements en hausse pour les Business Angels français, avec 415 dossiers traités en 2016 pour 42,7 millions d’euros investis.

Les Business Angels français ont eu fort à faire cette année 2016. Plus de 10.000 dossiers leurs ont été soumis, et 415 d’entre eux ont été retenus, soit une augmentation de 8%. Et encore ces chiffres ne concernent que les membres de la Fédération France Angels, qui compte 72 réseaux membres, mais ne comptabilise pas (encore) tous les Business Angels individuels.

Le digital s’octroie la part du lion

Après une année 2015 dynamique, l’année 2016 n’a pas fléchi, et 42,7 millions d’euros ont été investis, soit une progression de 3,6%. Les montants investis ont concerné :

  • 45% - Digital
  • 22% - Santé et biotech
  • 10% - Industrie
  •   7% - Energie et cleantech
  •   7% - Biens de consommation
  •   3% - Services et transports
  •   6% - Médias, mode, sport

La tendance du refinancement

Si le principal des investissements reste consacré aux nouveaux projets et aux premières levées de fonds, les Business Angels portent aujourd’hui une attention plus soutenue au devenir des jeunes pousses qu’ils financent, et les accompagnent plus volontiers sur la durée. Il était temps, c’est une faiblesse récurrente du modèle d’investissement français ! Le modèle américain, en particulier, finance plus lourdement les projets dès le départ et n’hésite pas à les suivre dans le temps.

Ainsi les refinancements ont-ils connu une forte augmentation. Ils ont représenté 41% des montants investis, pour une enveloppe totale de 18 millions d'euros, contre 26% en 2015. A noter un tour de table record de 614.000 euros. Les Business Angels entendent aujourd’hui accompagner l'entrepreneur et les entreprises dans leur croissance et dans le temps, au-delà de leur première levée de fonds !

Les co-investissements vont-ils devenir la règle ?

Autre tendance qui s’affirme au fil des années, la confiance est également de mise entre les différents acteurs du capital risque. En témoigne un effet d'entraînement de facteur de plus de 3, pour un montant total de 132 millions d'euros investis dans les entreprises financées par les réseaux.

Les co-investissements se font entre réseaux de Business Angels, mais aussi avec des investisseurs individuels, des fonds d'amorçage, des fonds régionaux de co-investissement, des banques régionales, et avec les acteurs du crowdfunding.

infographie activite 2016

Image d’entête 502013260 @ iStock bobmadbob

AUCUN COMMENTAIRE